Interview YggTorrent !

Quelques semaines après la fermeture du géant T411, le flambeau resta abandonné pendant très longtemps. Quelques clones par-ci par-là sont apparus, mais rien de bien concret.

Puis, sortie de nulle part, YggTorrent ! Soyons honnête, la perte de T411 signifie celle du plus gros tracker torrent français. YggTorrent a réussi à amortir le plus gros des dégâts en un peu plus d’un mois.

Pour enfin officialiser les choses, l’équipe d’YggTorrent a accepté une interview d’un de nos confrères. Les questions, mais surtout les réponses, nous aident à mieux cerner ce projet et les intentions derrière lui :

Q1 : Une brève présentation ?

R1 : Nous sommes une trentaine, la plupart sont jeunes. Au moment de la mort de T411, nous nous sommes réunis pour discuter d’une potentielle relève. YggTorrent est donc fait par les membres, pour les membres, avec un but commun : Faire grandir le Warez français.

Q2 : Comment avez-vous géré le trafic sur YggTorrent après la fermeture de T411 ?

R2 : L’existence d’YggTorrent est due à la fermeture, malencontreuse, de T411. Le projet est donc né, après pas mal de soucis niveau infrastructure en juillet dernier, avec la montée en flèche du nombre de visiteurs. Aujourd’hui, tout est stable, mais nous évoluons chaque jour.

Q3 : Comment vous vous organisez pour gérer un tel projet ?

R3 : Cela varie d’un rôle à l’autre. Une partie du staff se charge de coder, résoudre les bugs et renforcer la sécurité, pendant que l’autre discute avec la communauté, et modère les torrents -qui représente un lourd travail.

Q4 : Un objectif à long terme ?

R4 : Principalement faire vivre la communauté francophone du Warez. Cela est notre objectif à moyens termes. Pour le futur, nous sommes motivés à nous démarquer des autres, pas pour une réputation meilleure, mais une qualité et une expérience utilisateur unique.

Q5 : Et niveau sécurité, où en êtes-vous ?

R5 : C’était certainement notre point faible, mais nous apprenons de nos erreurs et avons une équipe efficace et de confiance. La priorité des sites de torrent est évidemment la sécurité, la même chose en est pour le nôtre. Nous mettons en place un serveur miroir pour contrer tout problème grâce au ‘’ Load Balancing ‘’.

Q6 : T411.si, sont-ils vos rivaux ?

R6 : Pas le moins du monde. Nous disposons d’un tracker semi-privé, la qualité est notre priorité et grâce à notre indexeur, nous pouvons proposer beaucoup de torrents de trackers différents. Et notre système de ratio se rapproche de l’original T411, pas de profiteurs donc. Certes, leur interface est bien meilleure à la nôtre, mais nous travaillons là-dessus pour proposer à notre communauté une expérience irréprochable et agréable.

Q7 : YggTorrent restera-t-il toujours public ?

R7 : Notre tracker semi-privé et notre système de ratio seront toujours présents

Q8 :  Comment financez-vous le projet ?

R8 : En majeur parti de nos propres poches, les dons des membres nous aident également beaucoup, et nous ne comptons pas mettre de publicités indésirables. Nous respectons nos membres.

Q9 : N’avez-vous pas peur de représailles ? Prendre la relève de T411 aussi rapidement sa fermeture pourrait attirer les mauvais regards.

R9 : Ce sont les risques du métier. Nous nous battons pour la liberté d’internet.

Q10 : Quels sont vos atouts ?

R10 : Primordialement, c’est notre contenu qui attire les utilisateurs. Les vieux films et documentaires commencent à réapparaître, et les anciens utilisateurs à apparaître ! L’ambiance est également de mise, mais généralement gérée par les utilisateurs eux-mêmes. Malheureusement, notre interface reste plutôt rustique, mais nous travaillons sur une nouvelle version.

Q11 : Où va le torrent ?

R11 : Le P2P est un moyen d’échange très répandu, et l’évolution des débits de connexion rend son arrêt encore plus difficile par les autorités. En plus de cela, nous comptons migrer sur ZeroNet. YggTorrent sera donc totalement décentralisé, incensurable, intraçable, immortel.

Q12 : Un dernier mot ?

R12 : YggTorrent est là pour unir la communauté Warez et lui proposer ce qu’elle ne peut posséder de façon ‘’ Officielle ‘’. L’argent n’est certainement pas l’essence de notre projet. Nous désirons également mêler protocole BitTorrent libre et téléchargement légal, nous pensons fort que cela soit réellement possible. Les ayants droit partageraient eux-mêmes leurs créations sur notre plateforme et seraient rémunérés par rapport au leech. Un blockchain, un abonnement forfaitaire, c’est tout ce dont nous aurons besoin !

Advienne que pourra, le staff d’YggTorrent semble sérieux et motivé, heureusement pour nous ! Mais n’oubliez pas de surfer protégés sur le Web, et surtout sur les sites de torrent via des VPNs tels NordVPN, VyprVPN et Cyberghost.