Pourquoi vous ne devez jamais faire confiance aux VPN gratuits

Si c’est trop beau pour être vrai, c’est queça l’est. En cherchant sur le Play Store ou l’Apple Store, vous allez trouverdes milliers de VPN gratuit.

Vous pourriez être tenté, mais vous ne devez pasleur faire confiance.

Comment fonctionne un VPN ?

Un VPN, Virtual Private Network, chiffre toutle trafic de votre connexion et l’envoie vers un serveur VPN à distance.

Toutesvos communications passeront par ce serveur VPN. Par exemple, vous êtes enFrance et vous vous connectez sur un serveur VPN en Angleterre.

Vous accédez àFacebook et Google, mais votre FAI en France ne saura pas que vous vousconnectez à ces deux plateformes.

Il va juste voir une connexion chiffrée dontl’adresse IP d’origine est anglaise. Et même Google et Facebook vousconsidéreront comme un utilisateur anglais.

Les gens utilisent des serveurs VPN pourdifférentes raisons. Ils permettent de protéger votre activité en ligne pourque votre FAI ne vous espionne pas.

Il peut aider à contourner la censure si votregouvernement bloque les réseaux sociaux ou autre.

Et si vous utilisez les Wifipublics, le VPN peut protéger votre connexion, car à la base, ces points Wifisont de vraies passoires.

Si vous téléchargez du Torrent, vous ne voulezpas que Hadopi ou une autre entité vienne fouiner ce que vous téléchargez.

UnVPN comme celui de Cyberghost peut préserver votre anonymat sur le torrent. Deplus, il vous permet aussi d’accéder à des sites qui ne sont pas disponibleschez vous.

Si on reprend l’exemple que vous êtes en France et que vous utilisezun VPN avec une IP anglaise, alors vous pourrez accéder à la chaine BBC sansaucun problème. Alors que normalement, elle est bloquée en France.

Vous devez faire confiance à votre fournisseur VPN

Pour toutes les raisons qu’on vient d’évoquer,vous devez placer une énorme confiance dans votre fournisseur VPN.

Bien sûr, leVPN gratuit vous permet d’être protégé contre votre FAI ou ce pirate qui scanneles Wifis publics.

Mais cela n'empêche pas le fournisseur VPN de vousespionner. Quand votre trafic quitte le VPN, le fournisseur peut voir tous lessites que vous accédez.

Et si vous surfez sur des sites qui ne sont paschiffrés (avec le sigle HTTPS), alors le fournisseur peut même voir le contenuque vous regardez. Il va l’enregistrer dans des journaux et vendre les donnéesà des annonceurs.

En faisant confiance à des fournisseurs de VPNgratuit, vous déplacez simplement le problème.

Oui, vous êtes protégé contrevotre gouvernement, mais croyez-vous vraiment que le fournisseur gratuit vavous protéger s’il subit une pression gouvernementale ? Une enquête récente parMetric Labs a révélé une gigantesque faille.

La majorité des VPN gratuits ontdes liens avec la Chine et près de 86 % ont une politique de vie privée désastreuse.Certains transfèrent les données d’utilisateurs vers la Chine.

Et leur supporttechnique est de simples comptes Gmail ou Yahoo Mail. Avec un tel amateurisme,vous ne devez pas leur faire confiance.

Si votre objectif avec le VPN est de blindervotre vie privée ou d’échapper à la censure, est-ce qu’on a besoin de vous direque vous devez fuir les VPN basés en Chine ? Et ce n’est pas uniquement laChine. Méfiez-vous des VPN gratuits en général.

Les serveurs VPN coutent cheret si c’est gratuit, vous leur vendez forcément quelque chose.

C’est juste quece n’est pas explicite. N’oubliez pas, vos données personnelles sont bien plusprécieuses que les quelques billets dans votre portefeuille.

Comment choisir un VPN fiable

En premier lieu, restez à des kilomètres desVPN gratuits. A la limite, vous pouvez utiliser le VPN gratuit des entreprisesqui vendent des VPNs.

Généralement, elles le proposent comme une sorte depériode d’essai. Le volume sera limité, mais vous aurez une idée de lafiabilité du VPN.

Ainsi, des fournisseurs comme Tunnelbear proposent ce type depériode d’essai.

Mais si vous voulez sérieusement passer auxVPN, alors faites vos propres recherches dans les comparateurs disponibles.

Vous aurez une pléthore d’offres, mais il y a quelques critères de base.N’oubliez pas que le VPN voit ce que vous faites en ligne.

Donc, vérifiez s’ila une politique de zéro donnée. Est-ce qu’il est basé dans une juridiction oùil est protégé des Fives Eyes (les pays qui pratiquent la surveillancegouvernementale).

Ainsi, Expressvpn est dans les Îles Vierges britanniques oùil ne craint aucune pression de ce genre,

Est-ce qu’il propose de bons protocoles VPN ?Quelle est la qualité de son support technique ? Est-ce qu’il supporte tous lesappareils disponibles ? Toutes ces questions vont vous permettre de vousdébarrasser définitivement les VPN gratuits, car ils n’offrent aucune desgaranties.

Mais ils vous permettent aussi de trier les VPN payants, mais qui nesont pas suffisamment fiables ?

Vous avez trouvé un excellent VPN, mais il esttrop cher pour vous. Malheureusement, dans notre monde actuel de lasurveillance capitaliste, la vie privée et l’anonymat coutent cher.

Si vousn’avez vraiment pas d’argent, utilisez le réseau TOR comme une solutiontemporaire.

Il est très sécurisé et il est géré par des bénévoles. Et ensuite,quand vous aurez les moyens, vous pourrez passer à un VPN puisque vous saurezdéjà les critères de base.

Toutefois, des VPN proposent des promotions trèsavantageuses comme Nordvpn qui offrent jusqu’à 60 % sur son offre danscertains cas,

Si vous êtes expérimentés dans laconfiguration de serveurs, vous pouvez créer votre propre VPN.

Vous prenez unserveur et vous installez votre VPN dessus. Toutefois, vous devez vous assurerque votre hébergeur ne vous espionne pas.

Que vous preniez un VPN payant prêt àl'emploi ou que vous le configuriez, vous devez toujours mettre votre confianceen quelqu’un, donc vérifiez soigneusement qu’il est digne de confiance.