VPN Russie : blocage et sites piratent tous en hausse

En Russie le VPN permet aux sites pirates de gagner du terrain. Cependant, des études ont montré que le blocage en lui-même était à l’origine de cette hausse.

Les Russes peaufinent régulièrement leurs campagnes de luttes contre ceux qui nuisent aux ayants droit et contre les sites faisant la promotion du terroriste.

Cependant, cette contre-offensive du gouvernement de la Russie ne fait que multiplier les sites pirates.

En effet, une fois leurs sites bloqués, les propriétaires lancent des miroirs. Ce qui évidemment augmente le nombre de ses sites pirates.

VPN en Russie : un avantage pour les pirates

L’utilisation du VPN en Russie est devenue très importante pour tous les acteurs du téléchargement illégal.

La raison est qu’avec son programme de blocage des sites pirates, le gouvernement russe chasse également ceux qui interagissent dedans.

Qu’une personne soit propriétaire de site, administrateur ou encore simple utilisateur, personne n’est à l’abri de sanctions liées à cette activité.

D’ailleurs, pour se protéger, ils ont recours aux services de bons fournisseurs VPN comme Cyberghost, NordVPN ou encore VyprVPN.

Ce qui leur permet de garder leur anonymat pour éviter les poursuites judiciaires qui les menacent.

D’une part, les blocages engendrent la prolifération des sites miroirs. D’autre part l’utilisation du VPN en Russie met les pirates à l’abri pour préparer leurs ripostes.

C’est ce qui fait que les menaces à leur encontre ne les effrayent pas autant.

Des rapports alarmants pour les ayants droit

Les efforts importants de blocages de ses sites sont déployés pour enrayer leurs progressions. Pourtant, c’est l’inverse qui se produit.

En effet, des études menées par une société antipiratage russe Webkontrol affirme une hausse de 53 % des sites torrents par rapport à l’année 2017.

En 2018, les torrents ne représentaient que très peu sur le marché du piratage. Il a toujours été loin derrière le streaming qui à lui seul rafle plus de 70 %.

Cependant, avec des facteurs comme l’essor du VPN en Russie, les sites de torrents pointent à près de 40 %.

Les Torrent-tracker ont également enregistré une hausse considérable suites aux blocages. Ce qui se chiffre à 3 % contre 22 %.

En même temps, les analystes ont noté que le nombre de sites de liens était passé de 5 % à 3 % et de 6 % à 3 % respectivement.

Néanmoins, les sites de streaming restent en tête face à toutes les formes de piratage.

Ils passent en effet de 69 % à 71 %. Ce qui représente donc une hausse de 2 % qui les installe encore plus dans ce fauteuil de leader.

Baisse des trafics sur les sites pirates

Il y a deux ans, le nombre de sites pirates proposant du contenu au public russe a chuté de 10 %.

Pourtant, après l’avènement des blocages et des VPN en Russie, les chiffres atteignent presque 45 %. Ce qui représente un peu moins de 10 000 nouveaux sites pirates.

Néanmoins, le trafic sur ces sites semble régresser. Ce qui est une bonne nouvelle pour les détenteurs de droits.

En effet, cela signifie que de moins en moins de personnes se rendent sur ses sites pour s’adonner au téléchargement illégal.

Ce qui veut dire que l’intensité des blocages de sites pirates par le gouvernement permet de dissuader les habitués.

Même si les propriétaires de site créent des miroirs dès le blocage, ils n’ont pas assez de temps pour avoir du trafic avant de les voir également blacklistés.

Bien que ces propriétaires de sites pirates se lassent et abandonnent toutes résistances.

Ce qui fait qu’au bout d’un moment, ils arrêtent de créer des miroirs. Si cela continue, les ayants droit sont sur la voie du succès.

Peut-être même qu’ils arriveront à nuire aux VPN en Russie. Que va devenir cette guerre ? L’avenir nous le dira.