VPN Chine : Sanctions pécuniaires sévères contre les utilisateurs

Un VPN en Chine c’est comme un stylo à l’école. Cette comparaison est faite pour démontrer l’importance de cet outil dans ce pays communiste.

En effet, le gouvernement instaure depuis plusieurs années une censure gouvernementale sévère.

Celle-ci stipule que personne sur le territoire ne peut accéder aux sites étrangers sans son accord préalable.

Il faut dire que cette restriction concernant Internet s’est d’autant plus renforcée depuis l’arrivée du président actuel du pays.

Le VPN en Chine a actuellement une cible sur son dos. La raison est que depuis peu, le gouvernement chinois cherche à le mettre à l’arrêt par tous les moyens.

Des initiatives qui ont pour but de contrecarrer l’évolution des propagandes de l’opposition. Ce qui laisse entrevoir le statut de la démocratie sur place.

Nouvelles mesures contre les VPN en Chine

Le VPN en Chine est la seule option qu’ont les résidents du pays pour se connecter librement à internet.

On estime que plus de 20 millions de personnes ont actuellement recours aux services d’un fournisseur VPN.

Mais actuellement, des sanctions contre les particuliers sont mises en place. En d’autres termes, ce sont directement les utilisateurs qui sont la cible de punition sévère.

Cela, juste parce qu’ils veulent utiliser les services dont tout le monde entier peut accéder librement.

Néanmoins, ceux qui utilisent les services de VPN comme Cyberghost, NordVPN ou VyprVPN n’ont rien à craindre. La raison est que leur anonymat sera solidement préservé.

Ces nouvelles mesures viennent compléter les peines d’emprisonnement de revendeurs VPN en Chine.

Effectivement, ces derniers mis sous les barreaux pendant 5 ans. Mais encore, une lourde amende leur est réclamée.

Amendes scandaleuses

Les amendes imposées par le gouvernement chinois pour les utilisateurs de VPN en Chine sont révoltantes.

En effet, celle-ci s’élève à 1000 yuans soit 130 euros par infraction. Une somme conséquente pour dissuader ceux qui veulent s’aventurer à insister sur son utilisation.

Cette sanction est bien trop élevée compte tenu du salaire horaire moyen au pays. Effectivement, ce dernier est actuellement inférieur à 4 euros de l’heure.

Ce qui fait qui fait qu’une amende correspond à un peu plus de 32 heures de travail ? Ce qui impacterait grandement le revenu mensuel d’une personne.

De ce fait, les utilisateurs y penseront donc à deux fois avant d’utiliser un VPN en Chine.

Cela va sans dire que ses amendes auront une forte répercussion sur le taux d’utilisation du VPN dans ce pays.

L’avenir du VPN

Cette mesure est loin d’être la dernière que va adopter le gouvernement pour combattre le VPN en Chine.

Cela fait déjà plusieurs années que ce régime communiste tente d’installer une censure totale.

Son dernier obstacle pour y parvenir est le VPN. Ce qui fait qu’il compte tout mettre en œuvre pour le chasser de son territoire.

Cependant, Interdire complètement le VPN en Chine ne sera pas facile. Sachant que les fournisseurs ont plus d’un tour dans leurs sacs.

Il faudra donc encore beaucoup d’effort au gouvernement de Pékin pour éliminer complètement le VPN. Mais cela sonne comme une mission quasi impossible.

Les responsables gouvernementaux en charge de lutter contre l’utilisation de VPN en Chine auront besoin de beaucoup de temps.

Un temps précieux aux fournisseurs pour rebondir. Cela consistera à renforcer l’anonymat de leurs clients pour les protéger contre un gouvernement déterminé.

Autrement, ce sera la fin de l’utilisation du VPN en Chine. Pour finir, on peut donc dire que même si le gouvernement est décidé à en finir avec cet outil, le VPN a encore de beaux jours devant lui.

En tout cas, personne ne lâchera l’affaire d’un côté ou d’un autre. En effet, les résidents eux aussi ne veulent pas se retrouver coupés complètement du monde entier. Ils prendront donc les mesures nécessaires pour que cela n’arrive pas.